Agression de la RDC : « l’appel du roi Philippe à la communauté internationale est un signal fort mais il faut plus d’actions que de discours » (Masumbuko)

Agression de la RDC : « l’appel du roi Philippe à la communauté internationale est un signal fort mais il faut plus d’actions que de discours » (Masumbuko)

« Nous saluons l’appel du roi de Belges à la communauté internationale d’être solidaire à la RDC, signal fort, mais plus d’actions que de discours. Le Congo à besoin des armes et de fonds nécessaires pour combattre les ennemis de la paix », a indiqué la députée nationale, Solange Masumbuko Nyenyezi.

La veille de la fête nationale, le roi des Belges prononce l’un des deux discours de l’année, le second étant à l’occasion de Noël. Ce 20 juillet, le roi Philippe a pris la parole dans son bureau, au Palais royal, pour délivrer un message marqué par les notions de tolérance, de démocratie et de cohésion. Le roi Philippe a abordé sa récente visite au Congo, la reprise économique compliquée après la crise sanitaire et la guerre en Ukraine.

Pour terminer, le roi Philippe est revenu sur son récent voyage en République démocratique du Congo, un voyage dans l’ancienne colonie belge qui était très attendu par les commentateurs politiques, où il a prononcé un discours historique. « Lors de notre voyage au Congo nous avons pu tourner une page importante de notre histoire commune avec la RDC. Les choses ont été dites, des gestes forts ont été posés. »

« Avoir un regard apaisé sur notre passé commun permet de construire ensemble des projets pour l’avenir. Le peuple congolais a de grandes attentes vis-à-vis de notre pays. Travaillons ensemble pour l’aider à progresser vers plus de sécurité, de justice et de démocratie. »

En réaction, la députée nationale Solange Masumbuko Nyenyezi estime ajouté aussi que, « plus d’une vingtaine d’années d’une guerre injuste lui imposée, l’heure vient de sonner pour la RDC d’être  remise dans ses droits d’un État souverainement indépendant susceptible de défendre d’elle-même ses frontières et son intégrité territoriale via la levée de la notification préalable en armement, voté au niveau du conseil de sécurité des Nations Unies ».


Elle ajoute aussi qu’elle est pleinement persuadée que le roi des Belges sera entendu par la communauté internationale par ce plaidoyer qu’il mène en faveur de la RDC, lui-même étant témoin oculaire de la situation catastrophique que connaît le grand Congo sur le plan d’invasion militaire, agression des pays voisins à travers des groupes armés tel le M23, le viol des femmes et jeunes filles, le déplacement massif des populations, le pillage des ressources naturelles et j’en passe .

« Cette fois-ci la trompette a sonné et que les cris de SOS de différentes structures de droit de l’homme obtiennent gain de cause et  que notre travail en tant qu’élus du peuple au niveau national produise ses effets et une synergie des actions de renforcement des capacités au niveau des nos forces armées, force de polices ainsi que les services de renseignements de la Rdcongo », a-t-elle précisée.


LA TRIBUNE PLUS

ACTUALITE SECURITE