Munubo : « la RDC ne doit pas négocier avec le M23 »

Munubo : « la RDC ne doit pas négocier avec le M23 »

Le député national Juvénal MUNUBO estime que le gouvernement congolais ne peut pas négocier avec les rebelles du M23. Dans une interview, il rejette en bloc cette proposition du président Ougandais, Yoweri Museveni. Juvénal MUNUBO parle d’une mauvaise démarche car d’après lui, l’Ouganda n’inspire pas confiance puisque compté parmi les pays agresseurs.

Le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a reçu  samedi à la cité de l’Union africaine,  le rapport de la mission diplomatique effectuée à Kampala, en Ouganda, par la délégation congolaise, conduite par le  ministre  d’Etat, ministre des Infrastructures et Travaux Publics (ITP), Alexis Gisaro.
Au sortir de l’audience, Alexis Gisaro  a indiqué qu’il était venu rendre compte au Chef de l’État de la mission lui  confiée, à savoir « se rendre à Kampala, en Ouganda, à la demande du Président Yoweri Museveni, pour recueillir les propositions de ce dernier pour la résolution de la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC ».
Il s’est dit satisfait d’avoir  rappelé au Président ougandais, lors de sa descente à Kampala, la position de la RDC basée sur deux principes non négociables dans cette crise : l’intégrité de son territoire national et l’intangibilité de ses frontières.
Le ministre d’Etat a ajouté qu’à Kampala, «la délégation congolaise a également insisté sur le fait que la RDC a déjà ouvert un espace de dialogue avec les groupes armés sévissant sur son territoire, dans le cadre du processus de Nairobi».
Concernant particulièrement  le M 23, il a dit avoir signifié  au Président Museveni que «ce groupe terroriste ne peut rejoindre le processus de Nairobi que si et seulement s’il dépose les armes sans conditions immédiatement, et se retire des positions occupées actuellement en zone frontalière».
Le  Ministre des ITP a, enfin, fait savoir que  l’Ouganda n’avait pas donné sa position officielle au sujet du M23, mais que le Président Museveni a formulé des propositions sur la résolution globale de la crise, concluant que le  Président Tshisekedi  répondra à son homologue ougandais en temps utile.

LA TRIBUNE PLUS

ACTUALITE SECURITE